EFEE SECOND INTERACTIVE WORKSHOP – OSH4EDU PROJECT

Le 27 janvier 2021, EFEE et le CSEE ont organisé conjointement, en coopération avec le partenaire irlandais de l'Association of Community and Comprehensive Schools ( membre deEFEE ), le deuxième atelier interactif dans le cadre du projet "OSH4Edu - European Sectoral Social Partners in Education Enhancing Risk Assessment in Education Institutions". Initialement prévu à Dublin, les participants de ce deuxième atelier, ciblant les pays d'Europe du Nord, ont conféré en ligne en raison de l'apparition de la pandémie de Covid-19.

Mme Michaela Seifert (EU-OSHA) a ouvert l'atelier par une présentation introductive des outils d'évaluation interactive des risques en ligne (OiRA). Mme Seifert a souligné ses nombreux avantages et a salué l'engagement actif des partenaires sociaux, qui jouent un rôle crucial dans le développement et la mise en œuvre de ces outils. Ensuite, Isaline Ossieur (EFEE) et Marie Raverdeau (CSEE) ont présenté aux membres un aperçu pratique des outils ainsi qu'un aperçu du projet OSH4Edu en cours et de ses objectifs pour la mise en œuvre de ces outils OiRA. Après ces présentations, John Irwin (EFEE) et John MacGhabann (CSEE) ont présenté aux participants les outils nationaux irlandais et ont partagé des exemples de bonnes pratiques et d'obstacles à l'utilisation efficace des outils OiRA dans leur contexte national.

Après une pause déjeuner, la première session de l'après-midi a été consacrée à un débat sur le rôle des partenaires sociaux dans l'utilisation et l'amélioration des outils OiRA existants dans les établissements d'enseignement. Des exemples pratiques ont été illustrés du point de vue belgo-flamand par Dirk Debroey (EFEE) et Jean-Luc Barbery (CSEE) d'une part, et du point de vue polonais par Mieczyslaw Blonski (EFEE) et Tomasz Gryzcan(CSEE) d'autre part. Plus important encore, l'utilité de l'outil OiRA, dans la détection de problèmes communs dans les écoles ou dans l'évaluation comparative avec d'autres États membres de l'UE, a été soulignée au cours de ce débat.

Les deux sessions suivantes ont exploré la possibilité de développer un outil OiRA pour le secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche d'une part, et le secteur de l'EFP d'autre part. Les besoins et défis spécifiques au développement d'un outil OiRA dans l'enseignement supérieur ont été abordés dans une perspective finlandaise par Heikki Holopainen (EFEE) et Teija Golnick (CSEE). L'accent a été mis sur l'importance de créer une culture de la sécurité dans les universités, actuellement mise à mal par des défis d'actualité tels que le travail à distance ou l'émergence des médias sociaux ; accélérer la transition numérique et les conséquences de la pandémie. En ce qui concerne l'EFP, Ulrike Bollmann (ENETOSH) et Tatjana Babrauskiene (CSEE) ont fourni aux membres une présentation complète sur la mise en œuvre de l'outil OiRA dans ce secteur spécifique. Les deux présentateurs ont souligné l'importance de promouvoir l'intégration de la SST dans les systèmes éducatifs afin d'améliorer la qualité de l'éducation et de construire une culture de la prévention.

Enfin, le deuxième atelier interactif en ligne du projet OSH4Edhu s'est achevé par les remarques de clôture de Susan Flocken, directrice européenne du CSEE, et de Daniel Wisniewski, secrétaire général de EFEE, qui ont remercié les participants pour le partage des différentes expériences et des meilleures pratiques et les ont tous invités à participer à la conférence finale du 6 mai 2021.

 

Pour plus de détails, veuillez contacter isaline.ossieur@educationemployers.eu

Pas de commentaires

Poster un commentaire

Paul George Jersey